Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Haddad mécontent du rôle de la France en Algérie

Le Président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), Ali Haddad sort de son silence et s’attaque à la France, qui selon lui, a abandonné l’Algérie dans les moments difficiles. 
 

«Vous nous avez abandonnés! Vous ne nous avez pas aidé dans les moments difficiles», a lancé Ali Haddad qui justifie le recours de l’Algérie à tisser des coopérations avec de nouveaux partenaires notamment asiatiques et américains.

Le patron du FCE dira qu’en dépit des échanges commerciaux très élevés entre les pays, les entreprises françaises ne se sont pas engagées dans un partenariat sérieux avec leurs homologues algériennes. «Halte à la politique économique dans un seul sens de la France envers l’Algérie», lance Haddad qui rappelle que l’Afrique est le réservoir de l’Europe en matière de ressources.

Ainsi, Haddad dira qu’il n’y aura plus de partenariat entre la France et l’Algérie avec cette politique française envers l’Algérie. «L’exploitation du réservoir algérien ne se fera pas par la France seule, et il ne serait réalisable qu’à travers l’implication et l’association réelle des Algériens», a-t-il lancé avant d’insister : « Vous ne pouvez pas le faire seul». Nous avons un savoir-faire dans tous le secteurs à savoir le secteur sécuritaire, formation et autres.», a-t-il conclu.

Par ailleurs, le Président du FCE a organisé, jeudi soir à Paris, une soirée au profits des patrons des entreprises africaines, et ce, dans l’objectif de les convaincre d’assister au Forum africain qu’organisera l’Algérie en mois de novembre prochain.

En présence de Stéphane Le Foll, Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, de l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement, des représentants des différentes patronats africains et des membres du FCE et de la CACI France, le vice président du FCE, Brahim Ben Abdesselam a tenu à présenté le Forum africain d’investissements et d’affaires qui se tiendra du 03 au 05 décembre 2016 à Alger.

Pour M. Benabesselam, intervenant au nom de Haddad, le Forum d’Alger premier du genre dans le continent africain, vise notamment, l’intégration africaine. Le rendez-vous d’Alger, précise le président de Haddad, se veut une opportunité de travailler ensemble pour réussir collectivement afin d’atteindre une avancée par le   compter-sur-soi en vue de solutions africaines aux problèmes du continent, rassurant ainsi les présents en disant «le Forum sera une rencontre entre hommes d’affaires». «Le gouvernement algérien soutien cette initiative du FCE», a-t-il lancé.

Mais lance-t-il, de grands défis existent aujourd’hui dans ce continent. Il s’agit, selon lui, de la sécurité alimentaire, dont il faut nouer des partenariats entre les Africains et les Français pour l’autosuffisance en matière d’alimentation. L’intervenant cite également la question du numérique, qui demeure l’un des axes du développement des économies et des pays.

Le vice-président du FCE a cité aussi les problématiques majeures du continent noir à savoir l’éducation et la formation, ou, selon lui, 156 millions d’enfants africains vont à l’école, mais seulement 10% finissent leurs études supérieures. «Ainsi, il y a peu de la main d’œuvre qualifiée qui arrive sur le marché du travail», a-t-il enchaîné avant d’appeler à se focaliser sur la formation de la ressource humaine africaine.

Il est à rappeler que cet évènement, prévu initialement du 19 au 21 novembre, puis avancé à octobre, et qui regroupe  tous les acteurs de l’économie africaine, est une opportunité pour tous les entrepreneurs, hommes d’affaires et opérateurs africains qui souhaiteraient être partie prenante dans la revitalisation de l’économie africaine et en  définitive, de la renaissance de notre continent.
Source: leconews

Haddad mécontent du rôle de la France en Algérie