La Sonatrach est en phase de transformation pour diversifier ses ressources 

La Sonatrach est en phase de transformation pour diversifier ses ressources 

HASSI MESSAOUD (OUARGLA)- Le P-dg de Sonatrach,  Abdelmoumen Ould Kaddour, a affirmé, mercredi à Hassi Messaoud, que ce  groupe était en phase de transformation pour diversifier ses ressources et  que la compagnie n’est pas en état de crise à la suite du recul des prix du  pétrole.

Outre l’augmentation de la productivité et l’optimisation des coûts,  Sonatrach continuera à investir dans l’exploration pour trouver d’autres  gisements, et poursuivra également ses investissements dans l’aval tels le  raffinage, la pétrochimie et la transformation des hydrocarbures, a indiqué  M. Ould Kaddour lors d’un point de presse organisé à l’issue d’une  rencontre avec les cadres et le personnel de la direction régionale de  transport par canalisation des hydrocarbures à Haoud El Hamra (Hassi  Messaoud), après avoir inspecté les installations de ce site.

Affirmant que Sonatrach n’est pas en état de crise, tout en rappelant que  les investissements ont baissé au niveau mondial par les grandes compagnies  internationales à la suite du recul des prix du baril, M. Ould Kaddour a  soutenu que ce groupe pétrolier national est “en état de transformation” et  qu’il a toujours les moyens de sa politique.

Il a également fait savoir qu’en plus du gazoduc Rhourd Ennous-Hassi  R’mel, inauguré mercredi à Illizi, d’autres projets en cours seront  inaugurés très prochainement.

A l’instar de ce gazoduc, réalisé par un groupement d’entreprises  algériennes, le premier responsable de Sonatrach a assuré que les  entreprises nationales étaient prioritaires dans l’attribution de tous les  projets du groupe, soulignant qu’il est impératif de développer la  politique de l’intégration nationale, notamment dans le secteur des  hydrocarbures.

Le gazoduc GR6 Rhourd-Ennous-Hassi R’mel, d’une longueur de 536 kms et  d’une valeur dépassant les 64 milliards DA, a été réalisé par un groupement  d’entreprises nationales en l’espace de 24 mois.

La fourniture des tubes a été assurée par l’entreprise nationale Alfapipe,  la construction de la canalisation a été réalisée par le Groupe Cosider,  alors que le contrôle et le suivi de la réalisation ont été confiés à  l’Entreprise nationale d’agréage et de contrôle technique (ENACT).

Il traverse les wilayas d’Illizi, d’Ouargla, de Ghardaia et de Laghouat en  aboutissant à Hassi R’mel. Une partie du gaz transporté par cette réalisation sera destinée à la  consommation locale, alors que l’autres partie sera orientée vers  l’exportation.

A une question des journalistes sur les départs massifs en retraite que  connaît Sonatrach, le P-dg a révélé qu’une base de données, permettant de  recenser toutes les compétences de la société, était en phase d’élaboration  afin de les rappeler et de tirer profit de leur expertise pour encadrer les  jeunes compétences.

M. Ould Kaddour s’est également rendu à la station de traitement de gaz  naturel à Rhourde-Ennous pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux  de réhabilition du train 200 de ce site. 

Confiée au groupement SARPI-ABB, la réhabilitation de ce train, d’une  capacité de traitement de 16 millions de m3 par jour, devrait s’achever en  février 2019, permettant au site de retrouver sa capacité initiale de 48  millions de m3 par jour grâce à ses 3 trains installés, dont deux  fonctionnent normalement actuellement, a expliqué à l’APS le directeur de  ce projet, Yousfi Ryad.

Source: New feed1

La Sonatrach est en phase de transformation pour diversifier ses ressources