Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Le projet du port centre d'El Hemdania et le renouvellement de la flotte aérienne pour accéder au marché africain

ALGER – Le ministre des Transports, Lazhar Hani a indiqué lundi à Alger que la réalisation du projet du port centre d’El Hemdania à Cherchell et le renouvellement de la flotte d’Air Algérie, seront les principales clés pour accéder au marché africain.

Invité du Forum de la radio nationale, le ministre a précisé que le renouvellement de la flotte de la compagnie nationale Air Algérie, qui compte 56 avions, “nous permettra d’ouvrir de 10 à 12 nouvelles lignes vers des pays d’Afrique”.

S’agissant de la réalisation du port centre d’El Hemdania, M. Hani a qualifié cette future infrastructure portuaire de “projet du siècle” en ce sens qu’il profitera à “l’Algérie, les pays africains, et aux pays voisins”. Le port devra accueillir près de 6.5 millions de conteneurs et sera érigé en hub de services commerciaux dans la région, a-t-il assuré.

Par ailleurs, le ministre a évoqué la problématique d’amélioration des prestations offertes par Air Algérie qui se doit de chercher les moyens de développement et de modernisation de ses services pour pouvoir être compétitive après un arrêt quasi total de plusieurs mois.

Le secteur examine actuellement la possibilité de créer une compagnie aérienne publique spécialisée dans les lignes intérieures, a-t-il fait savoir, relevant qu’il s’agit aussi d’examiner la relation de la compagnie à créer avec Air Algérie qui pourra y avoir des participations.

Abordant l’ouverture du transport de et vers l’étranger et le transport interwilayas, le ministre a indiqué que les sociétés concernées sont prêtes à entamer le travail, la décision demeure toutefois du ressort des hautes autorités du pays après consultation du Comité scientifique, avant de relever que les sociétés de transport activant actuellement respectaient les mesures préventives annoncées par le ministère.

Et de rappeler le montant des pertes subies par le secteur en raison de la pandémie qui s’élève à près de 40 milliards de da pour Air Algérie, et près de 7 milliards de da pour L’Entreprise nationale de transport Maritime de voyageurs (ENTMV). Qualifiant ces pertes de “considérables”, le ministre a assuré que l’Etat œuvrait à couvrir les salaires, les frais de maintenance et autres.


Lire aussi: Transport maritime: GATMA compte acquérir six navires pour le transport des céréales


Concernant la modernisation des ports, le ministre a reconnu que ces derniers sont “encore défaillants dans leur travail”, ce qui exige de fournir un matériel moderne adapté à la nouvelle situation, de créer des espaces pour accueillir les conteneurs et le matériel de manutention, précisant que le ministère prévoit un programme spécial pour la prise en charge de cet aspect.

S’agissant du transport de marchandises, il a fait savoir que l’Algérie “ne dispose pas d’une flotte pour le transport maritime de la marchandise sèche, d’où la maitrise par les étrangers du marché”, ce qui exige la mise en place d’un programme à cet effet.

Des discussions sont entretenues avec les partenaires étrangers sur la possibilité de création d’une entreprise de construction et de maintenance navale, en partenariat avec des opérateurs nationaux, vu les moyens et les technologies modernes qu’exige la construction navale.

Il est prévu la réception d’un nouveau navire pour le transport des voyageurs d’une capacité de 1800 voyageurs devant être mis en service en janvier prochain.

En ce qui concerne le transport routier, le ministre a affirmé que la gestion du transport scolaire relève des prérogatives des collectivités locales qui sont chargées de l’organiser, mettant en exergue que les instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune sont claires concernant ce volet.

Pour ce qui est du problème de la vétusté des bus utilisés dans le transport routier, il a fait état des discussions avec le ministère de l’Industrie afin de “trouver une solution soit à travers l’importation ou l’industrie nationale”.

Le ministre a en outre appelé les professionnels du secteur à s’organiser en organisations ou en mutuelles qui leur permettront de coordonner avec le ministère concerné sur la prise de décisions liées à leurs activités, en particulier les droits, les lois, les équipements et de nombreux domaines, exprimant la disposition du secteur d’accompagner les professionnels dans l’acquisition de nouveaux bus.

Quant au déficit enregistré en matière de transport dans certaines régions, le ministre a fait état “d’instructions données à tous les directeurs de wilayas à l’effet d’accorder des licences aux transporteurs dans les zones qui disposent de peu de lignes”, préconisant une organisation des transporteurs afin d’éviter la saturation des lignes au détriment d’autres lignes et d’assurer l’équilibre dans les prestations prodiguées.

S’agissant du métro d’Alger, il a indiqué que le service de cette entreprise reprendra avec celui du transport ferroviaire, relevant que toutes les dispositions sanitaires et préventives ont été prises à cet égard, sans pour autant avancer une date pour la reprise des activités de ces deux entreprises.

Concernant l’activité du transport par taxi dans le cadre des nouvelles applications électroniques telles “Wesselni” et “Temtem”, mises sous la tutelle du ministère du Commerce, le ministre a souligné que le secteur envisage de proposer au Gouvernement un projet de loi visant à réglementer leurs activités, afin d’établir l’égalité des chances avec les autres chauffeurs de taxi en matière de fiscalité et autres charges financières.

Source: New feed1

Le projet du port centre d'El Hemdania et le renouvellement de la flotte aérienne pour accéder au marché africain