Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: Use of undefined constant full - assumed 'full' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-content/plugins/rss-post-importer/app/classes/front/class-rss-pi-front.php on line 199

Warning: Use of undefined constant full - assumed 'full' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-content/plugins/rss-post-importer/app/classes/front/class-rss-pi-front.php on line 252

Lutte contre la corruption : renforcer les mécanismes de contrôle des projets en Afrique

Lutte contre la corruption : renforcer les mécanismes de contrôle des projets en Afrique

ALGER – La Banque africaine de développement (BAD) renforce ses outils de vérification et de contrôle des projets en collaboration avec le Bureau de l’intégrité et de la lutte contre la corruption (PIAC), a affirmé cette institution.

Cité dans un communiqué publié sur son site web sur un récent webinaire organisé à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption, la directrice du Département des opérations non souveraines et de l’appui au secteur privé, Kodeidja Diallo, a relevé que face à la situation sanitaire, la Banque avait créé de nouveaux outils pour la vérification et le contrôle des projets.

“Nous essayons de trouver des normes durant cette situation difficile, mais la Banque renforce surtout ces mécanismes avec PIAC. Nous devons utiliser les ressources internes pour nous assurer que la Banque continue de maintenir ses valeurs et l’intégrité”, a-t-elle fait savoir.

Pour sa part, le chargé des relations avec les actionnaires au niveau de la BAD, Modibo Touré, a salué, au nom du président de la Banque, Akinwumi Adesina, la contribution des experts à la réflexion sur la nécessité de la lutte contre la corruption dans le contexte de Covid-19.

Il a, dans ce cadre ajouté “nous devons faire preuve d’innovation pour renforcer les pratiques de lutte contre la corruption. Malgré les défis, nous continuerons d’adapter nos processus afin de mener à bien nos projets dans un environnement sans corruption. Il faut arriver à se relever avec intégrité face à la pandémie”, a-t-il conclu.

Les experts internationaux participants à cette table ronde ont estimé que le terrain était “favorable à la fraude et à la corruption, compte tenu du recours perpétuel à l’urgence”, rapporte par la BAD.

“Il ne faut pas recourir toujours à l’urgence en situation de crise. Cela expose à un péril permanent”, a estimé Luc Marius Ibriga, contrôleur général d’Etat (Burkina Faso) cité par le communiqué.


Lire aussi : Afrique/économie: appel à une réponse concertée face à la pandémie


Pour Sennye Obuseng, économiste et expert en gouvernance à Speck Dynamic (Botswana), il faut renforcer les mécanismes afin d’aboutir à des appels d’offres transparents, basés sur la réglementation.

“Même en situation de crise, comme la pandémie de Covid-19, il est possible de faire des appels d’offres corrects, des vérifications d’usage, a constaté l’expert en gouvernance. Renforçons les arsenaux juridiques plutôt que d’invoquer les pouvoirs d’urgence”, a-t-il déclaré.

Il a, à ce propos, souligné le besoin d’institutions judiciaires fortes, indépendantes et courageuses.”Si nous voulons protéger les ressources publiques, il n’y a pas d’autres moyens que de renforcer le suivi, l’évaluation et les processus d’audit et de redevabilité. Ceux qui luttent contre la fraude et la corruption doivent créer une culture de bons citoyens” a-t-il ajouté.

Initiée par le PIAC de la BAD, la table ronde virtuelle portait sur le thème “Rétablir avec l’intégrité.. Adapter la lutte contre la corruption à la nouvelle normalité”.

Le PIAC est responsable de la prévention, de la dissuasion et des enquêtes sur la corruption, la fraude et d’autres pratiques passibles de sanctions dans les opérations financées par le Groupe de la BAD.

Source: New feed1

Lutte contre la corruption : renforcer les mécanismes de contrôle des projets en Afrique