Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-includes/post-template.php on line 284

Warning: Use of undefined constant full - assumed 'full' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-content/plugins/rss-post-importer/app/classes/front/class-rss-pi-front.php on line 199

Warning: Use of undefined constant full - assumed 'full' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/3/d340775477/htdocs/clickandbuilds/AlgerieSalons/wp-content/plugins/rss-post-importer/app/classes/front/class-rss-pi-front.php on line 252

Un "guide de bonnes pratiques" pour accompagner les micro-entreprises

ALGER – Un nouveau cahier des charges et un “guide de bonnes pratiques” destiné à accompagner les micro-entreprises ont été présentés jeudi à Alger lors d’une réunion présidée par le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, et du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Micro-Entreprises, Nassim Diafat.

“Le nouveau cahier des charges, élaboré par Algérie Télécom, vise à simplifier aux micro-entreprises les procédures pour l’accès à la commande publique, donner plus de transparence et lutter contre tout ce qui est bureaucratie négative”, a indiqué M. Boumzar, lors d’une réunion d’évaluation de la mise en œuvre d’une convention signée entre les deux secteurs et dont l’objectif est d’encourager et d’accompagner les micro-entreprises et les jeunes à accéder à la commande publique.

Il a indiqué que ce nouveau cahier des charges a été élaboré “suite aux différentes requêtes et remarques de la part de nos jeunes entrepreneurs qui nous ont fait part de clauses discriminatoires, contenus dans les anciens cahiers des charges, qui les excluent d’office de la commande publique”.

“Nous avons, dans ce sens, pris en charge les doléances de ces jeunes entrepreneurs, dans le cadre des instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et des orientations du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, d’encourager la création et le développement de micro-entreprises”, a-t-il ajouté.

Le nouveau cahier des charges, destiné aux micro-entreprises, “met en avant leurs spécificités en simplifiant les dossiers et les procédures, et donne plus de clarté et de lisibilité par rapport au besoin du secteur public”.

Concernant le “guide de bonnes pratiques” pour faciliter l’accès des micro-entreprises à la commande publique, M. Boumzar a indiqué qu’il a été élaboré afin de mettre un terme aux “diverses interprétations des textes règlementaires gérant les marchés publics”.

“Les textes règlementaires sont certes très explicites et contiennent des mesures concrètes, mais génèrent, toutefois, sur le terrain beaucoup d’interprétations”, a-t-il regretté, relevant que “chacun interprète les textes à sa manière et cela crée beaucoup de contraintes comme des appels d’offres infructueuses et des cahiers des charges illisibles et incohérents”.


Lire aussi: ANSEJ : le dispositif élargi à d’autres catégories outre les chômeurs


La réunion d’évaluation a été aussi l’occasion d’évoquer le nouveau modèle économique lancé par Algérie Poste, en l’occurrence le paiement électronique et la contribution des micro-entreprises dans le secteur.

A cet égard, M. Boumzar a indiqué qu’Algérie Poste “ne dispose pas de grands moyens pour accélérer la cadence d’adoption et d’appropriation du paiement électronique dans le pays”, affirmant que les micro-entreprises seront appelés à contribuer au déploiement de ces nouveaux moyens de paiement comme les TPE et le QR Cod au niveau des commerces.

Concernant le retard dans le paiement des factures aux entreprises, M. Boumzar a indiqué avoir “reçu beaucoup de requêtes dans ce sens”, estimant que “le retard dans le paiement d’une facture, si il n’est pas justifié, peut être considéré comme une niche de corruption”.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que plus de 2300 micro-entreprise se sont inscrites sur le nouveau portail électronique Safqatic, lancé en août dernier, par le ministère de la Poste et des Télécommunications avec pour vocation d’instaurer la transparence et les règles de probité pour l’accès à la commande publique et au suivi des marchés.

De son côté, le ministre chargé des Micro-entreprises a salué la coopération entre son secteur et celui de la Poste et des Télécommunications, indiquant que la convention liant les deux ministère intervient dans le cadre de l’implication des jeunes dans le processus de développement du pays d’une part, et la prise en charge de leurs préoccupations et aspirations, d’autre part.

“En effet, ils sont des partenaires dans le processus d’édification de l’Algérie et ils en sont aussi les bénéficiaires, dans le cadre d’une politique nationale innovante, inclusive et multisectorielle découlant du plan d’action du Gouvernement”, a-t-il ajouté.

A cette occasion, il s’est engagé à accompagner les stagiaires qui ont bénéficié d’un apprentissage au niveau de l’entreprise Algérie Télécom.

“Nous allons accompagner les jeunes qui ont bénéficié de stages dans les différentes structures d’Algérie Télécom dans la création de leurs entreprises, leur permettre d’accéder en priorité à leurs financements, à les former et les aider à acquérir le matériel nécessaire pour démarrer leurs projets”, a-t-il dit.

La réunion d’évaluation, organisée conjointement par le ministère de la Poste et des Télécommunications et le ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé des Micro-Entreprises, a vu la participation par visio-conférence des différents cadres locaux des 48 wilayas et de représentants de l’Ansej.

Source: New feed1

Un "guide de bonnes pratiques" pour accompagner les micro-entreprises